Rechercher

Question n°1 : Quel "psy" fait quoi ?

C'est peut-être la question la plus posée lorsqu'on recherche à démarrer une thérapie. Aller voir un psy, d'accord, mais lequel ?


Trois titres principaux existent. Des explications s'imposent.


Le psychiatre : C'est un médecin. Il pose des diagnostics et peut prescrire des médicaments tels que des anti-dépresseurs ou des anxiolytiques. Certains proposent des thérapies, d'autres ne font qu'un suivi strictement médical et réservent la partie thérapie pour des confrères.


Le psychologue : Il propose différents types de thérapies et peut faire passer des tests reconnus. Le psychologue peut donc faire des diagnostics.


Le psychopraticien : C'est celui que l'on nommait avant le psychothérapeute. Le nom a changé, pas le métier. Il propose des thérapies parfois spécifiques pour travailler avec le patient sur un sujet en particulier ; d'autres restent généraux. Il ne peut ni prescrire des médicaments, ni poser de diagnostics officiels. De manière générale, on l'associe plus au bien-être qu'à la santé mentale et pourtant, l'un va avec l'autre.


Si le psychologue et le psychopraticien peuvent travailler de la même façon, les études ne sont pas les mêmes. Un psychologue est allé à l'université, un psychopraticien a suivi des formations d'établissements privés qui peuvent enseigner de façons totalement différentes.

Le psychopraticien ne peut pas poser de diagnostic car son métier fait partie des professions non réglementées.


Qui aller voir selon mes besoins ?

Lorsque vous souffrez un trouble psychique, tels que la dépression, les troubles de l'humeur etc. et que vous devez bénéficier d'un traitement médicamenteux, c'est à votre médecin traitant de vous indiquer la marche à suivre. Soit il vous envoie vers un psychiatre, soit il vous suit pour le médical et vous proposera des psychologues et des psychopraticiens pour débuter une thérapie en parallèle.


Lorsque vous savez qu'il vous faudra passer des tests reconnus (WISC, troubles autistiques...), c'est vers un psychologue qu'il faudra vous tourner.


Si vous souffrez de troubles passagers (anxiété, deuil, burn-out...), vous pouvez consulter un psychopraticien que vous aurez choisi selon ses pratiques (thérapie par la parole, PNL ou encore vers l'analyse transactionnelle).


Je vous invite à partager vos connaissances, que vous soyez patients, professionnels ou visiteur. C'est en discutant que l'on apprend, ne jamais l'oublier !


A bientôt pour la prochaine question!